Peinture, couture, tricot, décoration, patisserie, bricolage, cuisine, photographie...

jeudi 20 août 2015

L'angoisse

C'est la fête de ton enfant.
Ton petit, ton amour, la prunelle de tes yeux.

C'est sa fête pis t'es angoissée.
C'est angoissant la fête de son enfant.
C'est angoissant parce qu'on a plein d'attentes.
Pas pour lui, ton enfant lui il s'attend juste à un gâteau pis des ballonnes.

Mais toi maman, toi t'as plein d'attentes.
Des attentes envers toi-même.
Et ça c'est angoissant.

Parce que tu les as vu passées les photos de la fête du voisin.
La fête avec le jeu gonflable qui pitche de l'eau là.
Tsé LE jeu gonflable que même toi tu veux essayer.

Tu l'as vu à la télé l'émission avec les gâteaux de malades.
6 étages, 200 couleurs et 3000 portions.
Tsé LE gâteau qui épaterait tout le monde.

Tu l'as épinglé sur Pinterest la décoration de rêve.
Full thématique avec la sweet table qui vient avec.
Tsé LE set up qui ferait toute la différence.

Pis tout ça c'est angoissant Maman.
Parce que t'es une maman justement, alors t'es dure envers toi-même.

T'es peut être la maman qui travaille pis qui a de la misère à trouver le temps de faire une brassée de lavage dans son horaire de fou.
T'es peut être la maman qui à un budget très limité pis qui a de la misère à faire l'épicerie à la fin du mois.
T'es peut être la maman qui vient d'accoucher de son petit dernier pis qui en a plein les bras juste à subvenir aux besoins primaires de la trâlée.

Alors tu vas faire de ton mieux, donner tout ce que t'as.
Même si tu trouves que c'est dont bin pas assez à ton goût.
Tu vas faire de ton mieux.

Tu vas te coucher à 2 heures du matin pour finir le gâteau.
Tu vas couper sur l'épicerie pour acheter un petit quelque chose de plus.
Tu vas laisser le bébé et les enfants de côté pour préparer tout ça.

Pis là tu vas sourire quand les gens vont le dire que c'est super cette fête là.
Tu vas sourire quand ton chum va te féliciter de la belle organisation.
Tu vas sourire quand ton enfant va te serrer dans ses bras parce qu'il est heureux.

Mais au fond de toi tu vas être déçue pareille.
Je le sais parce que j'ai été cette maman là.
Pis parce que je travaille fort à chaque fois pour me sortir de ce maudit pattern là.

On est tu mal faites hein?!
C'est épouvantable...
Jamais on oserait être aussi exigeante envers quelqu'un d'autre.
JAMAIS.
Mais on accepte de l'être envers nous-mêmes.

Faque là Maman, écoute-moi bien.

C'est la fête de ton enfant.
Ton petit, ton amour, la prunelle de tes yeux.
Pis ce que tu vas lui offrir, c'est ce que tu peux.
Et guess what?
Ça va être PARFAIT.

Parce que ton enfant au fond, il veut juste un gâteau pis des ballounes.
Avec une maman reposée, présente et heureuse.
Une maman confiante et fière d'elle.
Une maman qui donne ce qu'elle a, sans regrets.

C'est de ça qu'il a besoin ton kid cette année à sa fête.
Mais ça il peut pas le verbaliser.
Alors je le fait à sa place, ok?

Respire Mom, t'es hot.





4 commentaires:

Géline a dit…

C'est tout à fait ça ! J'essaierai d'y penser quand j'organiserai la fête avec ses copains. :)

Jojo a dit…

ben quin! T'as tout a fait raison, mon amie! profitons du moment! :)

Stéphanie Dion a dit…

Yeahhh !!! Tellement vrai et si bien décrit ! :) J'ai lu un jour qu'à vouloir être parfaite et ne pas faire d'erreur on enseigne à nos enfants que l'erreur est inadmissible et qu'ils doivent être parfaits à leur tour... Quelle pression sur leurs petites épaules ! Quand je me rappelle ça, ça m'aide à moins exiger de moi - même !Merci pour ce texte !

maf a dit…

BRA-VO!!!!
Mes enfants sont maintenant ado-adultes... tsé de quoi il se souviennent?
-de toutes les fois où ils ont décoré eux-mêmes le gâteau ensemble tout en se bourrant la fraise des bonbons, même qu'ils souhaitaient revenir pour ça!
-de la partie de cartes de dame de pique jouée avec moi,
-des glissades sur la neige dans ma cour ou celle aux loisirs... (et de cette fois où ils étaient libres),

- des jeux qu'ils ont inventé dans notre pateaugeuse avec les fusils à eau du dollarama,

-et de combien c'était relaxe chez nous! Alors... oui, pas de pression! :-)